Taux d intérêt & produits structurés.

2010-09-01

Incertitude du marché et taux faibles compliquent aujourd’hui la tâche de l’investisseur. Une chance pour le marché des produits structurés qui s’adaptent facilement à tous les cas de figure.Le marché des produits structurés enregistre une hausse de 13.6 % par rapport à l’année précédente, et c’est la Suisse qui arrive au 1errang avec un volume d’affaires trimestriel de 40 Milliards d’euros devant l’Allemagne et Hong-Kong.

Il est néanmoins capital de tenir compte des composantes du marché et notamment des taux d’intérêt lors de l’émission de produits. C’est ce que nous verrons à travers 2 types de produits classiques tels que les produits à Capital Garanti ou les Reverse convertible.

 

-Les produits à capital garanti sont de plus en plus demandés du fait de la frilosité des investisseurs finaux a rentrer dans un marché qualifié d’incertain. Néanmoins, si l’on décompose la structuration de ces produits Note, nous remarquons que la conjoncture ne s’y prête pas forcément.

En effet, avec des taux faibles, la capitalisation de notre partie obligataire génère un rendement souvent pas assez suffisant pour permettre à l’achat de la partie optionnelle de nous donner une indexation intéressante sur le ou les sous-jacents souhaités.Il ne faut alors surtout pas tomber dans le piège qui consiste à augmenter la maturité du produit et ceci pour 2 raisons simples. La première est la cotation au marché secondaire, la deuxième est non des moindres est la conséquence d’une hausse des taux durant la durée de vie du produit.

Il est donc plus  recommandé aujourd’hui d’opter pour une protection partielle de type 90%-95%, afin de verser entre 5% et 10% de plus dans la partie optionnelle tout en choisissant une maturité maximum de 5 ans accompagnée d’un ou plusieurs sous jacents liquides.

 

-Le Reverse Convertible ou Multi Reverse Convertible (worst of) reviennent à la mode. Bien qu’ils l’ont toujours été ! la volatilité historique reste relativement élevé par rapport à son niveau moyen . Vendre des options, et donc percevoir ses primes est une bonne stratégie à condition de bien placer les barrières et de ne pas trop surcharger son panier de sous-jacents.Certes plus les sous-jacents sont nombreux, plus le coupon est important, mais le risque aussi. Les taux d’intérêt ont ici aussi une importance capitale dans la structuration du coupon.

Pour des maturités supérieures à 3 ans, il serait peut-être plus judicieux de choisir un coupon variable de type : Fixe+Libor 3mois. Ainsi, l’exposition aux taux est réduite et une évolution de ceux-ci dans les prochaines années ne sera pas un handicap pour son détenteur.

 

Emmanuel Benchetrit

Designed by Websiting